Loi dite de la transformation de la fonction publique.

Loi dite de la transformation de la fonction publique : un député varois reçoit une délégation

Dans le cadre de la campagne d’interpellation menée cet été par la FSU, Philippe Michel-Kleisbauer député MODEM du Var a fait connaître sa disponibilité pour en discuter et a reçu une délégation varoise. Continuer la lecture de Loi dite de la transformation de la fonction publique.

CHS-CT Académique du 28 août

CHS-CT Académique du 28 août: compte-rendu de vos élu-es FSU

Vendredi 28 août s’est tenu un Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail Académique consacré à la rentrée.

Un seul point est à l’ordre du jour : les conditions sanitaires de la rentrée scolaire.

Cette réunion du CHSCTA a été présidée par M. Martin secrétaire général du rectorat, assisté de M. Peiffert DRH. Continuer la lecture de CHS-CT Académique du 28 août

Affectations des stagiaires professeurs, CPE, Psy-ÉN du second degré

Le ministère entre opacité et abonné absent

Les premières affectations en académie des lauréats des concours viennent d’être publiées. Les défauts d’application de la note de service nationale d’affectation des stagiaires sont conséquents et l’absence d’information aux personnels comme aux organisations syndicales représentatives ne font qu’empirer la situation.

Certains futurs stagiaires découvrent avec stupeur que leur affectation ne tient aucun compte de leur situation familiale, y compris lorsqu’ils sont parents. D’autres, qui auraient dû être maintenus dans l’académie où ils ont exercé, seront pourtant affectés dans une autre académie. Continuer la lecture de Affectations des stagiaires professeurs, CPE, Psy-ÉN du second degré

Rentrée 2020

Dans les lycées professionnels,
une rentrée 2020 à l’opposé des enjeux sanitaire, économique et écologique

Le contexte sanitaire et économique, le confinement comme la reprise épidémique largement prévisible, auraient dû être à l ‘origine d’une préparation sérieuse et rigoureuse de cette rentrée scolaire. Or, le ministre en a décidé autrement préférant minimiser les consignes sanitaires et refusant tout aménagement d’organisations pédagogiques dans les établissements. Il maintient toutes ses réformes même si ces dernières vont renforcer les inégalités sociales et scolaires. Agissant ainsi, il démontre ne prendre aucunement en compte l’effondrement économique déjà engagé et ses impacts sur l’avenir des jeunes.

À quelques jours de la rentrée, le flou autour de l’obligation du port du masque, le refus de les financer pour tous les jeunes, le manque de perspectives claires pour les personnels à risque comme l’absence de consignes nationales dans les lieux de brassage, cantine, internats, transport scolaire… sont autant d’éléments révélant que les inquiétudes légitimes et la santé des personnels et des familles ne sont pas sa priorité. A sa proposition d’internats d’excellence, le SNUEP-FSU lui oppose l’urgence de créer des internats dans tous les lycées professionnels et de mettre en œuvre des politiques concertées pour rénover ceux existants au regard aussi des critères sanitaires. Continuer la lecture de Rentrée 2020

VOIE PROFESSIONNELLE – communiqué intersyndical

Bilan crise sanitaire – Préparation de la rentrée.

Les organisations syndicales de la voie pro, CGT Éduc’action, SE UNSA, SNALC, SNETAA FO, SNUEP FSU, SUD Éducation se sont réunies pour faire le bilan de la période de crise sanitaire que nous venons de vivre et sur les mesures nécessaires pour la préparation de la rentrée.
Elles font le constat que les élèves de LP ont plus que les autres pâti de la fermeture des établissements et des difficultés liées à la mise en œuvre de la continuité pédagogique. Continuer la lecture de VOIE PROFESSIONNELLE – communiqué intersyndical

FORMATION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

Des décisions qui oublient la voie scolaire

Lors du comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle du 17 juin, le ministre a annoncé ses projets pour la prochaine rentrée.

Le SNUEP-FSU acte positivement deux propositions qui nécessiteront néanmoins des clarifications sur les moyens engagés. La première concerne l’augmentation du nombre de places dans les STS qui manquent cruellement pour nos élèves car tous les ans ce sont près de 50 000 bachelier·es professionnels qui s’en voient refuser l’accès.
La seconde concerne les classes de terminales qui pourront enfin bénéficier d’un enseignement de « culture générale et philosophique ». Le SNUEP-FSU porte depuis longtemps cette revendication et regrette le caractère facultatif de cette proposition. Si l’équipe pédagogique le met en place, cet enseignement de philosophie sera financé par les heures de co-intervention.  Pour le SNUEP-FSU, l’enseignement de philosophie doit être généralisé et pleinement financé par des moyens supplémentaires dans les dotations horaires et par des formations pour les enseignant·es.

Le SNUEP-FSU reste fortement critique sur le reste du projet puisque le ministère ne tire aucune leçon des effets du confinement sur les élèves. Plus grave encore, aucune mesure ni aucun moyen ne sont envisagés pour anticiper les effets de la crise économique sur l’ensemble de la jeunesse. Continuer la lecture de FORMATION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

RÉMUNÉRATION ET TEMPS DE TRAVAIL DES AESH

Les organisations syndicales FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, CGT Éduc’Action, SNALC, SUD éducation dénoncent un statu quo inacceptable

Alors que l’amélioration de la situation des AESH est présentée comme un objectif du Comité Consultatif AESH installé le 27 février dernier, et que le constat est sans appel, aucune proposition satisfaisante au regard de l’urgence sociale n’est formulée par le ministère.

Les constats sont flagrants :

  • Le temps incomplet est la règle : malgré leur demande de travailler à temps plein, les AESH sont massivement maintenues à temps incomplet (en moyenne 62 %).
  • Les augmentations de rémunération liées à l’ancienneté ne sont quasiment pas appliquées : 72 % des AESH sont rémunérées à l’indice plancher (indice 329), parmi les salaires les plus bas de la Fonction publique
  • Le salaire moyen est de 760 € net par mois.

La seule piste évoquée pour augmenter les rémunérations est d’augmenter le temps travaillé en proposant des missions hors fonction d’accompagnement d’élèves en situation de handicap et en multipliant les contrats de travail à temps incomplet avec différents employeurs, ce qui maintient les AESH dans la précarité. Continuer la lecture de RÉMUNÉRATION ET TEMPS DE TRAVAIL DES AESH

PROF BASHING

Plutôt que de “tirer” sur les profs,
regarder la gestion du ministre Blanquer et ses effets

Depuis quelques jours sévit un véritable « prof bashing » dans beaucoup de médias qui pointent un prétendu chiffre de 5 % à 6 % d’enseignant·es qui seraient sorti·es des radars pendant le confinement ou en arrêt maladie de « complaisance » !

À l’origine, des propos abjectes tenus en privé par le ministre lui-même et ceux d’un ancien membre du cabinet dans un journal. Le relais médiatique ne s’est malheureusement pas fait attendre et les éditos ou reportages se multiplient pour jeter de nouveau le discrédit sur la profession, en utilisant des estimations « au doigt mouillé » plutôt que des chiffres fiables inexistants. La ficelle est grosse. Continuer la lecture de PROF BASHING

CONTRE LA CAMPAGNE DE DÉNIGREMENT

Déclaration commune au Conseil supérieur de l’Éducation du 11 juin 2020

SNES-FSU, SNUIpp-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, FSU, SE-UNSA, SNALC, SGEN-CFDT, FEP-CFDT, Sud éducation, CGT educ’action, SNFOLC

Certains médias sont actuellement lancés dans une campagne de dénigrement des professeurs, de leur supposé manque de travail durant le confinement, de leur supposée réticence à reprendre le chemin des écoles et des établissements.

Les organisations membres du CSE s’indignent de ces discours mal informés, stigmatisant l’ensemble d’une profession. Le service public d’éducation a tenu pendant cette période difficile de part l’investissement des personnels, en dépit des nombreuses difficultés auxquelles ils ont été confrontés. Les facteurs limitant la reprise sont avant tout d’ordre médical et matériel, liés à l’application des consignes et du protocole sanitaires.

Les organisations du CSE demandent au ministre de s’exprimer publiquement pour dénoncer cette campagne calomnieuse et soutenir les personnels de son ministère.

Académie de Nice