Tous les articles par snuepnice

VOIE PROFESSIONNELLE – communiqué intersyndical

Bilan crise sanitaire – Préparation de la rentrée.

Les organisations syndicales de la voie pro, CGT Éduc’action, SE UNSA, SNALC, SNETAA FO, SNUEP FSU, SUD Éducation se sont réunies pour faire le bilan de la période de crise sanitaire que nous venons de vivre et sur les mesures nécessaires pour la préparation de la rentrée.
Elles font le constat que les élèves de LP ont plus que les autres pâti de la fermeture des établissements et des difficultés liées à la mise en œuvre de la continuité pédagogique. Continuer la lecture de VOIE PROFESSIONNELLE – communiqué intersyndical

FORMATION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

Des décisions qui oublient la voie scolaire

Lors du comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle du 17 juin, le ministre a annoncé ses projets pour la prochaine rentrée.

Le SNUEP-FSU acte positivement deux propositions qui nécessiteront néanmoins des clarifications sur les moyens engagés. La première concerne l’augmentation du nombre de places dans les STS qui manquent cruellement pour nos élèves car tous les ans ce sont près de 50 000 bachelier·es professionnels qui s’en voient refuser l’accès.
La seconde concerne les classes de terminales qui pourront enfin bénéficier d’un enseignement de « culture générale et philosophique ». Le SNUEP-FSU porte depuis longtemps cette revendication et regrette le caractère facultatif de cette proposition. Si l’équipe pédagogique le met en place, cet enseignement de philosophie sera financé par les heures de co-intervention.  Pour le SNUEP-FSU, l’enseignement de philosophie doit être généralisé et pleinement financé par des moyens supplémentaires dans les dotations horaires et par des formations pour les enseignant·es.

Le SNUEP-FSU reste fortement critique sur le reste du projet puisque le ministère ne tire aucune leçon des effets du confinement sur les élèves. Plus grave encore, aucune mesure ni aucun moyen ne sont envisagés pour anticiper les effets de la crise économique sur l’ensemble de la jeunesse. Continuer la lecture de FORMATION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

RÉMUNÉRATION ET TEMPS DE TRAVAIL DES AESH

Les organisations syndicales FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, CGT Éduc’Action, SNALC, SUD éducation dénoncent un statu quo inacceptable

Alors que l’amélioration de la situation des AESH est présentée comme un objectif du Comité Consultatif AESH installé le 27 février dernier, et que le constat est sans appel, aucune proposition satisfaisante au regard de l’urgence sociale n’est formulée par le ministère.

Les constats sont flagrants :

  • Le temps incomplet est la règle : malgré leur demande de travailler à temps plein, les AESH sont massivement maintenues à temps incomplet (en moyenne 62 %).
  • Les augmentations de rémunération liées à l’ancienneté ne sont quasiment pas appliquées : 72 % des AESH sont rémunérées à l’indice plancher (indice 329), parmi les salaires les plus bas de la Fonction publique
  • Le salaire moyen est de 760 € net par mois.

La seule piste évoquée pour augmenter les rémunérations est d’augmenter le temps travaillé en proposant des missions hors fonction d’accompagnement d’élèves en situation de handicap et en multipliant les contrats de travail à temps incomplet avec différents employeurs, ce qui maintient les AESH dans la précarité. Continuer la lecture de RÉMUNÉRATION ET TEMPS DE TRAVAIL DES AESH

PROF BASHING

Plutôt que de “tirer” sur les profs,
regarder la gestion du ministre Blanquer et ses effets

Depuis quelques jours sévit un véritable « prof bashing » dans beaucoup de médias qui pointent un prétendu chiffre de 5 % à 6 % d’enseignant·es qui seraient sorti·es des radars pendant le confinement ou en arrêt maladie de « complaisance » !

À l’origine, des propos abjectes tenus en privé par le ministre lui-même et ceux d’un ancien membre du cabinet dans un journal. Le relais médiatique ne s’est malheureusement pas fait attendre et les éditos ou reportages se multiplient pour jeter de nouveau le discrédit sur la profession, en utilisant des estimations « au doigt mouillé » plutôt que des chiffres fiables inexistants. La ficelle est grosse. Continuer la lecture de PROF BASHING

CONTRE LA CAMPAGNE DE DÉNIGREMENT

Déclaration commune au Conseil supérieur de l’Éducation du 11 juin 2020

SNES-FSU, SNUIpp-FSU, SNUEP-FSU, SNEP-FSU, FSU, SE-UNSA, SNALC, SGEN-CFDT, FEP-CFDT, Sud éducation, CGT educ’action, SNFOLC

Certains médias sont actuellement lancés dans une campagne de dénigrement des professeurs, de leur supposé manque de travail durant le confinement, de leur supposée réticence à reprendre le chemin des écoles et des établissements.

Les organisations membres du CSE s’indignent de ces discours mal informés, stigmatisant l’ensemble d’une profession. Le service public d’éducation a tenu pendant cette période difficile de part l’investissement des personnels, en dépit des nombreuses difficultés auxquelles ils ont été confrontés. Les facteurs limitant la reprise sont avant tout d’ordre médical et matériel, liés à l’application des consignes et du protocole sanitaires.

Les organisations du CSE demandent au ministre de s’exprimer publiquement pour dénoncer cette campagne calomnieuse et soutenir les personnels de son ministère.

ÉPREUVE DE CONTRÔLE 2020

Épreuve de contrôle 2020 : pour rattraper quoi ?

L’épreuve dite “de contrôle” instaurée pour le baccalauréat professionnel afin de pallier la baisse du taux de réussite consécutive à la réforme du bac pro en 3 ans, n’a jamais été remise en cause, par quelque gouvernement que ce soit, depuis sa création.

Pourtant, cette épreuve a, d’ordinaire, bel et bien vocation de permettre le rattrapage de candidat·es ayant passé une grande majorité de leurs épreuves par contrôles en cours de formation (CCF) ! Les textes nous assurent, dans ce cadre, que ces candidat·es étaient “prêt·es”, lors des évaluations. De plus, en cette année particulière, l’ensemble des épreuves ponctuelles terminales a été remplacé par la prise en compte du contrôle continu. Ainsi, la prétendue “pression” générée par une épreuve unique ponctuelle terminale ne peut être invoquée pour légitimer l’organisation de ce rattrapage. Par ailleurs, les modalités d’organisation de cette épreuve de contrôle lui donnent autant de poids que toutes les épreuves du 1er groupe réunies : les matières sont imposées aux candidat·es et les résultats obtenus compensent directement la moyenne coefficientée des épreuves précédentes. Continuer la lecture de ÉPREUVE DE CONTRÔLE 2020

16 juin : toutes et tous mobilisé-es à Toulon, Draguignan et Nice

Le mardi 16 juin toutes et tous mobilisé-es pour la santé

  • TOULON 11h30 Place de la Liberté
  • DRAGUIGNAN 11h30 Sous Préfecture
  • NICE 19h30 Place Massena

Les personnels de santé, du médicosocial, du social, des Ehpad, dans l’éducation nationale seront mobilisés pour exiger des moyens conséquents pour de bonnes conditions de travail assurant ainsi un service public de qualité pour tous et toutes les usager-es et patient-es. Ils et elles seront en grève aussi pour la reconnaissance de leurs métiers et une revalorisation salariale et professionnelle conséquente avec un dégel immédiat de la valeur du point d’indice. Continuer la lecture de 16 juin : toutes et tous mobilisé-es à Toulon, Draguignan et Nice

4 juin – relance de l’apprentissage

Plutôt qu’un nouveau plan de relance de l’apprentissage,

investir dans le service public de la formation professionnelle

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance de l’apprentissage qui fait partie des mesures pour soi-disant répondre une fois de plus au chômage des jeunes largement susceptibles d’être les premières victimes de la crise économique à venir.

Comme à chaque crise économique, l’apprentissage, système de formation très dépendant de ce type de conjoncture, se retrouve en très grande difficultés. Les branches professionnelles annoncent aujourd’hui entre 20 et 40 % de baisse des contrats d’apprentissage.  Le phénomène est d’autant plus inquiétant que la dernière réforme de la formation professionnelle de 2018, en modifiant le financement de l’apprentissage par un financement au contrat, fragilise l’équilibre financier des CFA. Si rien n’est fait, nombre d’entre eux pourraient fermer et mettre des milliers de jeunes à la rue sans solutions de formation. Continuer la lecture de 4 juin – relance de l’apprentissage

RÉOUVERTURE DES LYCÉES PROFESSIONNELS

la prudence reste de mise

Depuis le début de cette crise sanitaire, les revendications et interpellations du SNUEP-FSU ont toujours été guidées par la priorité donnée à la protection de la santé des personnels et des élèves. Les dernières informations révèlent des indicateurs sanitaires qui semblent s’améliorer donnant ainsi une légitimité à la décision de réouverture des lycées professionnels.

Le SNUEP-FSU restera néanmoins très vigilant sur le strict respect du protocole sur l’ensemble du territoire et appelle les collègues à contacter ses militant·es si des pressions contrevenaient au protocole ou à leurs droits. Continuer la lecture de RÉOUVERTURE DES LYCÉES PROFESSIONNELS

EXAMENS PRO 2020 AU CSE

Bac pro, CAP, BEP session 2020 :
des modalités devant rester exception

Vendredi 15 mai 2020 s’est tenue une audience multilatérale avec la Dgesco sur l’organisation exceptionnelle de la session 2020 des examens de la voie professionnelle. Cette multilatérale précédait un Conseil supérieur de l’Éducation prévu, sans vote, sur le même sujet, ce lundi 18 mai.
Pourtant, dès le 7 mai, sans l’adresser aux organisations syndicales, et avant même la tenue des instances représentatives, la Dgesco diffusait aux Chef·fes d’établissement et aux IEN un “Point d’information” relatif aux modalités de prise en compte des résultats obtenus par les élèves durant l’année scolaire. Clairement, pour le SNUEP-FSU, même si un cadrage national était nécessaire, celui-ci n’aurait pas dû s’effectuer dans des conditions qui sont loin de respecter le “dialogue social”. Continuer la lecture de EXAMENS PRO 2020 AU CSE