RENTRÉE MÉDIATIQUE AU LYCÉE DU MUY (VAR): L’ENVERS DU DÉCOR.

Le vendredi 30 Août,  le 1er Ministre et le Ministre de l’Education Nationale réalisaient leur opération de communication au Lycée du Val d’Argens (Le Muy, Var). Officiellement, leur venue devait illustrer la volonté d’établir un « dialogue apaisé et constructif » avec les professeurs de l’établissement.

De la com’ mais aucune communication.

Mais, les équipes pédagogiques ont rapidement étaient mis face à une tout autre réalité, loin des intentions affichées. L’encadrement qui laissait peu de place à la spontanéité de l’échange, du dialogue avec les ministres, a été vécu, pour beaucoup de professeurs, comme une « prise d’otages ». Tout a été fait pour que les enseignants se taisent, face office de figurants et surtout, surtout n’émettent aucune critique des réformes mises en place.

L’arrivée des ministres n’a jamais été annoncée aux enseignants pour ce jour de prérentrée. Seule leur est envoyée une recommandation d’arriver avant 8h30.  Ils découvrent également qu’après la présentation des réformes et les “échanges” avec les ministres,  trois ateliers de travail sur des thèmes prédéfinis se dérouleront, avec des professeurs désignés.

Continuer la lecture de RENTRÉE MÉDIATIQUE AU LYCÉE DU MUY (VAR): L’ENVERS DU DÉCOR.

COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL DU 10 SEPTEMBRE 2019

Communiqué intersyndical du 10 septembre 2019, FSU (SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP), CGT (Educ’Action, agri, enseignement privé), Solidaires (SUD éducation, SUD rural-territoires, Sundep), SNALC, CNT, SYNEP-CFE-CGC, Snec-CFTC, SNFOLC, avec le soutien des Stylos rouges, de la chaîne des bahuts et de l’APSES

Dans de nombreuses opérations de communication, le Ministre de l’Education Nationale a fait de la rentrée 2019 « une belle rentrée », avec « pratiquement le moins de problèmes sociaux et d’organisation », tout en mettant en avant le « bien-être au travail », instrumentalisant les questions écologiques, se faisant même le Ministre de la revalorisation salariale, en annonçant une augmentation annuelle brute de 300 euros bruts.
Cette annonce est une imposture. Elle ne répond en rien à l’absolue nécessité d’une augmentation des salaires. Continuer la lecture de COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL DU 10 SEPTEMBRE 2019

LE CHSCT DEMANDE LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE LA VOIE PRO

Le CHSCT ministériel confirme les risques psycho-sociaux induits par la réforme Blanquer de la voie professionnelle

Ce jeudi 5 septembre, à la majorité des votant·es, le CHSCT ministériel a validé l’alerte déposée par le SNUEP-FSU concernant la réforme de la voie professionnelle. Il confirme ainsi que cette réforme engendre des risques psycho-sociaux pour les personnels. Il acte que les dispositifs de la réforme vont dégrader leurs conditions de travail et impacter leur santé physique, mentale et sociale. Continuer la lecture de LE CHSCT DEMANDE LE RETRAIT DE LA RÉFORME DE LA VOIE PRO

COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL NATIONAL DE LA VOIE PRO

L’intersyndicale nationale voie professionnelle, CGT Éduc’action, CNT, SNALC, SIES, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD Éducation s’est réunie le 2 juillet. Les personnels sont toujours mobilisés et l’appel à la mobilisation dans les centres de correction et d’oral a été entendu. Malgré tout, le ministre persiste dans la mise en place de la réforme de la voie professionnelle et refuse toujours d’entendre la profession.

Les suppressions de postes et les nouveaux dispositifs liés à la réforme cristallisent la colère des personnels. Continuer la lecture de COMMUNIQUÉ INTERSYNDICAL NATIONAL DE LA VOIE PRO

FILIÈRE GESTION ADMINISTRATIVE

Le SNUEP-FSU engagé au quotidien
pour les élèves et les personnels
de la filière Gestion Administration

Le ministère a fait le choix de supprimer la moitié des places disponibles, pour les élèves, dans les sections de bac pro Gestion Administration (GA) d’ici 2022.Le SNUEP-FSU, qui s’est opposé à la création de ce baccalauréat, a toujours œuvré de manière déterminée pour des mesures permettant d’y améliorer les conditions de travail des personnels et d’études des élèves. Il a obtenu une baisse de la pression certificative et le retrait du caractère obligatoire de la mise en place des scénarios.

 

 

Face aux nouvelles annonces, le SNUEP-FSU poursuit son engagement en ce sens et intervient au niveau local comme au niveau national pour dénoncer les choix qui ne vont pas dans le bon sens et porter les revendications des personnels.

Continuer la lecture de FILIÈRE GESTION ADMINISTRATIVE

INDEMNITÉ DE LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE

Courrier à Monsieur Gérald Darmanin
Ministre de l’Action et des comptes publics

Le 25 juin 2019

Monsieur le Ministre,

Le 5 mai 2017 ont été publiés le décret n° 2017-791 relatif à la mise en place d’une certification « lutte contre le décrochage scolaire » (CLDS) ainsi que l’arrêté relatif à l’organisation de la formation conduisant à cette certification (BO n° 23 du 29 juin 2017).
Ces textes donnent désormais un statut aux personnels de la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS).
Une indemnité de fonctions applicable aux détenteurs de la CLDS a fait l’objet d’un projet de décret présenté le 22 mars 2017 au Comité Technique Ministériel de l’Education Nationale (CTMEN). Continuer la lecture de INDEMNITÉ DE LUTTE CONTRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE

RAPPORT “REFONDER L’ORIENTATION”

Rapport Charvet : l’orientation pensée comme un outil de tri social des élèves

Le ministre a présenté aux organisations syndicales, le 26 juin, le rapport « refonder l’orientation, un enjeu État-Régions ». Faisant suite à la Loi Avenir professionnel, présentée comme majeure, et s’appuyant sur les réformes du lycée et de la voie pro, la réforme de l’orientation prétend répondre aux enjeux importants de l’élévation du niveau de qualification des élèves et de justice sociale. Or, les préconisations contenues dans ce rapport ne répondent aucunement aux objectifs d’amélioration de l’orientation des jeunes, d’égalité territoriale ni même d’une meilleure mixité des filières de formation, pourtant affichés par le ministre. Continuer la lecture de RAPPORT “REFONDER L’ORIENTATION”

GRÈVE DES CORRECTIONS

Le ministre doit répondre aux revendications des personnels de la Voie pro

La grève de la surveillance des épreuves du bac, lancée le 17 juin, a été suivie de façon significative dans les lycées professionnels, généraux et technologiques.

Contrairement aux annonces du ministre de l’Éducation nationale, celle-ci a été majoritaire dans bon nombre d’établissements.

Le niveau de mobilisation de nos collègues a obligé les autorités académiques à faire des convocations en surnombre, à utiliser des personnels administratifs ou de vie scolaire et des enseignant·es du privé pour assurer la surveillance dans les centres d’examen.

C’est à ce prix que les épreuves se sont déroulées, parfois dans des conditions inacceptables pour les élèves.

Malgré ce niveau de mobilisation, le gouvernement n’a apporté aucune réponse aux revendications des personnels. Continuer la lecture de GRÈVE DES CORRECTIONS

APRÈS LE 17 JUIN, DÉTERMINÉS À POURSUIVRE L’ACTION

Communiqué FSU (SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP), CGT (Educ’Action, agri, enseignement privé), Solidaires, (SUD éducation, SUD rural-territoires, Sundep), SNALC, CNT, SYNEP-CFE-CGC, Snec-CFTC, avec le soutien des Stylos rouges, de la chaîne des bahuts et de l’APSES.

L’appel intersyndical à la grève de la surveillance des épreuves ce lundi 17 juin a été bien suivi. En dépit de la communication lénifiante du ministre de l’Education nationale, les centres d’examens ont été obligés de faire des sur-convocations, des pressions, des appels à d’autres personnels. Les épreuves se sont déroulées, parfois au prix de conditions inacceptables.
Une fois de plus, le gouvernement a campé sur ses positions méprisantes et autoritaires. Il a refusé le dialogue social et toute réponse au préavis de grève, mais s’est vu obligé de défendre ses réformes, et de renoncer à certaines mesures de la loi Blanquer. Continuer la lecture de APRÈS LE 17 JUIN, DÉTERMINÉS À POURSUIVRE L’ACTION

Académie de Nice