Archives par mot-clé : bep

LE MINISTRE CONTINUE PENDANT LE CONFINEMENT

Ministre d’hier, d’aujourd’hui, de demain…
même projet et même offensive contre la voie professionnelle

Les lycées professionnels forment à des métiers qui, pour beaucoup, sont en première ligne en cette période (hôtesses de caisse, aide et service à la personne, routier, ouvrier·e de production, agent·e administratif·ve…). La nécessité de repenser et renforcer, dès maintenant, les formations qui mènent à ces métiers est indispensable. Or, le ministre persiste à mettre en œuvre ses réformes « d’hier » sans prendre en compte la réalité présente et la crise économique à venir.
Pour preuve, le conseil supérieur de l’éducation (CSE), qui s’est tenu hier, a dû s’exprimer sur des projets conçus avant le confinement et non essentiels, qui fragiliseront toujours plus la voie professionnelle dès la rentrée 2020. Continuer la lecture de LE MINISTRE CONTINUE PENDANT LE CONFINEMENT

FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

Déclaration commune
CGT Éduc’action – SNUEP-FSU – SNEP-FSU
Réunion multilatérale du 28 février 2020
au ministère de l’Éducation nationale

Nous, la CGT Éduc’action, le SNUEP-FSU et le SNEP-FSU, considérons qu’il est nécessaire de maintenir en fin de première bac pro, un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP). L’obtention de ce diplôme garantit à celles et ceux qui ne vont pas jusqu’au bac ou qui y échouent, la reconnaissance d’un premier niveau de qualification. Cela leur permet de ne pas sortir du système scolaire sans qualification et d’entrer avec un niveau 3, reconnu par les conventions collectives, sur le marché professionnel, le cas échéant. Continuer la lecture de FIN DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE

DU JAMAIS VU,
LE MINISTRE INNOVE EN ENVISAGEANT DE SUPPRIMER UN DIPLÔME PROFESSIONNEL

 

Le jeudi 6 février, le ministre convie journalistes et personnalités diverses à un déjeuner de presse pour vanter la vitrine de sa réforme de la voie professionnelle : les campus des métiers et des qualifications. À l’opposé de cette vitrine, il persiste à démanteler méticuleusement les lycées et les diplômes professionnels.

Le ministère envisage de supprimer purement et simplement le BEP. Ce diplôme a déjà subi une attaque forte lors de la généralisation du bac pro 3 ans au sens où, depuis, il ne bénéficie plus d’une formation spécifique. Il s’obtient dorénavant par des épreuves certificatives qui se déroulent l’année de première bac pro – d’où son nom de diplôme intermédiaire. Le ministre Blanquer est un des instigateurs de ce coup dur porté au BEP.
Aujourd’hui, il envisage d’aller encore plus loin en remplaçant ce diplôme, reconnu par les conventions collectives donc reconnu par les entreprises, par une attestation. Continuer la lecture de AVENIR DU DIPLÔME INTERMÉDIAIRE