Archives par mot-clé : crise sanitaire

L’école à la carte n’est pas une réponse à l’épidémie

L’école à la carte n’est pas une réponse à l’épidémie

Comme un symbole de cette année hors norme, c’est encore une fois par les médias, à 48h de la date concernée, que la FSU et les personnels ont appris les modalités de (dés)organisation de cette fin de semaine. Lundi 14 décembre, le ministère a annoncé que les absences des élèves jeudi et vendredi seront tolérées, afin de les protéger, eux et leurs familles, dans la perspective des fêtes de fin d’année. Ce matin, le premier ministre, Jean Castex a confirmé que l’école, ne serait plus obligatoire jeudi et vendredi à la veille des vacances. Continuer la lecture de L’école à la carte n’est pas une réponse à l’épidémie

Toutes et tous en grève mardi 10 novembre

Contre ce ministre qui met en péril l’éducation nationale, pour éviter une nouvelle fermeture des lycées professionnels, en grève le mardi 10 novembre

La priorité du service public d’éducation doit être de maintenir les établissements ouverts car une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques. Mais en ne débloquant aucun moyen supplémentaire et en subordonnant la mise en œuvre des gestes barrière à un « si c’est possible », le ministre de l’éducation met en péril la continuité de l’enseignement.

Priorisant une stratégie communicationnelle au détriment de mesures rigoureuses et concrètes, il soumet les personnels à des consignes contradictoires angoissantes, épuisantes et qui désorganisent les établissements.

A l’heure où la seconde vague frappe la société, avec une circulation intense du virus sur l’ensemble du territoire, ce traitement inconséquent est irresponsable.

Pour le SNUEP-FSU, il est impératif de prendre enfin la mesure des enjeux sanitaires et sociaux, de cesser de nier la réalité, de stopper la dégradation des conditions de travail et d’assurer la protection rigoureuse de toutes et tous.

La voie professionnelle scolaire a besoin d’un plan d’urgence comprenant un recrutement massif de professeur·es afin d’organiser la mise en place d’effectifs allégés permettant le non-brassage et la distanciation. Le ministère doit aussi reporter toutes les PFMP prévues pendant le confinement.

Le dédoublement des classes à lourds effectifs sur les horaires disciplinaires, et de toutes les classes en AP, co-intervention, chef-d’œuvre sont autant d’éléments facilement réalisables dans les lycées professionnels. Ces mesures répondraient à la protection sanitaire de toutes et tous et permettraient aux élèves de maintenir un taux horaire hebdomadaire en présentiel important, notamment avec des PFMP reportées lors de ce second confinement. Refuser ces propositions qui émanent de nombreux établissements sur tout le territoire serait une provocation supplémentaire contre les personnels.

Devant l’urgence de la situation, le SNUEP-FSU, avec les syndicats du second degré de la FSU, a déposé une alerte sociale auprès du ministère et appelle les personnels à se saisir de ce dispositif en le déclenchant dans tous les CHSCT départementaux et académiques. Il appelle les personnels à continuer de se mobiliser pour exiger du ministre qu’il mette en œuvre des mesures sanitaires strictes, dont les demi-groupes, pour maintenir les établissements ouverts.

Pour obtenir un plan d’urgence ambitieux et pour dénoncer le manque de protection des personnels et des élèves, le SNUEP-FSU appelle les personnels à participer massivement à une journée de grève sanitaire nationale le mardi 10 novembre.

Une autre politique éducative qui réponde aux enjeux de l’enseignement professionnel et qui permette une amélioration des conditions de travail et une véritable reconnaissance de nos métiers est indispensable.

CHSCTA et CHSCTD du 3 novembre: liminaire et CR des élu.es FSU

03 novembre 2020

CR du CHSCTA du 03/11/2020 et CR du CHSCTD du 03/11/2020

Déclaration liminaire FSU au Comité Hygiène Sécurité, Conditions de Travail :

Tout d’abord nous souhaitons parler de l’hommage rendu hier à notre collègue Samuel Paty.

Les élu.es de la FSU veulent dire toute leur colère et leur indignation quant à la décision du ministre Blanquer de revenir sur l’accord trouvé avec les OS pour l’organisation de la journée du 2 novembre.

Nous avons été averti.es par mail le vendredi à 17h que le temps d’échange entre personnels de l’éducation nationale était annulé. Une fois de plus nous constatons toute la considération que notre ministre nous porte. Le ministre de l’Éducation nationale fait le choix de réduire le nécessaire temps de réflexion, d’échange, de partage à une simple minute de silence. Il affaiblit aussi l’indispensable travail pédagogique que nous devons commencer avec nos élèves. Cette décision est indigne et certainement pas à la hauteur des attentes des personnels. Continuer la lecture de CHSCTA et CHSCTD du 3 novembre: liminaire et CR des élu.es FSU